" L'habit long, bleu national, avait le collet de même couleur, les revers blanc découpé en pointe par le bas, les parements en pointe écarlates liserés de blanc et ouvert sur la couture de derrière, les poches en long simulées par un passepoil écarlate; les retroussis écarlates ornés de cors et de grenades brodés en laine aurore sur drap blanc ...

 

Comme tous les habits militaires de cette époque, celui des chasseur se modifia lentement. Les basques longues, avec les retroussis flottants et agrafés, qui arrivaient presque au jarret, se racourcissent progressivement.

 

Vers 1808, les retroussis furent factices et cousus sur les basques, en laissant visible un petit triangle en drap du fond; le bas des basques s'arrêtait à peu près au niveau du haut des guêtres. Le triange bleu disparut à son tour vers 1810.

 

La mode ayant fait remonter la taille, la longueur des pans fut diminuée, aussi, après 1812, nous les voyons s'arrêter à deux ou trois doigts du haut des guêtres.

 

Les devants de l'habit subirent aussi des modifications; l'angle aigu formé par l'échancrure des revers à l'époque consulaire, s'ouvrit progressivement pour devenir un angle droit, puis légèrement obtus ....."

 

Ref: Lucien Rousselot/CHASSEUR A PIED DE LA GARDE/ planche N°58

Habit de Chasseur à Pied de la Garde Impériale

799,00 €Prix
Choisissez les boutons
Choisissez les ornements de retroussis
Modèle
  • Officier ou troupe

    A revers et à basques longues, retroussis cousus, fond et couleur distinctive en drap de laine, parements de manches, revers en pointes , collet droit, poches figurées par un passepoil, vraies poches dans les basques, retroussis cousus
    Doublure des basques en drap de laine, doublure du corps et des manches en toile
    Fermeture devant et de collet avec des agrafes (conformément aux modèles du temps)